Ecrire une pièce de théâtre : un nouveau défi


Quand un nouveau défi se présente
à votre plume et votre inspiration...

 

Stage 1248769 180

Il y avait bien longtemps que je ne m'étais pas sentie décontenancée devant mon clavier !
Après avoir écrit un roman d'espionnage et une saga young adult, après avoir créé de multiples projets audiovisuels et avoir collaboré aux univers des autres, je pensais pouvoir relever de futurs défis narratifs avec l'assurance de l'expérience et le confort de la familiarité, ne rencontrant pour seul obstacle que les affres de mon inspiration, des aléas de concentration ou, à la rigueur, une panne d'ordinateur.
Que nenni !
Une troupe de théâtre professionnelle, amie de longue date, m'a proposé d'écrire pour elle... me renvoyant bien malgré elle sur les bancs de la maternelle !
Exit la maîtrise des arches narratives. Adieu techniques de construction. Ecrire une pièce de théâtre n'a rien à voir avec la littérature, rien à voir non plus avec l'écriture scénaristique... Me voici dans la troisième dimension de ma passion.
Dans une pièce de théâtre, la liberté est incroyablement restreinte. Bien plus encore que dans la création audiovisuelle, où les contraintes de production et la faisabilité de la réalisation sont déjà des freins grinçants à notre imagination débordante.
Dans une pièce de théâtre, on ne dispose que de très, très peu de marge de manoeuvre pour raconter.

Tout d'abord : l'intimité est la règle de base.
La donnée de départ, à laquelle il n'est pas possible de déroger.


Theatre 938629 180
Intimité des personnages, qui se rassemblent sous nos yeux en un périmètre concentré.
Le décor aura beau illustrer un lieu extérieur pour donner une sensation de liberté, cela ne changera rien au problème : lorsque vous écrivez votre scène, vous devez rester là.
Ici, maintenant, sans la possibilité de vous échapper.
Tout doit se dérouler dans cette fenêtre de temps et de lieu qui constitue le cadre de votre narration.
Les décors peuvent changer mais en nombre extrêmement limité.
L'intrigue peut être complexe mais ne peut se permettre d'évoluer qu'entre deux rideaux et un fond de scène.

Le contenu de votre écrit est donc paramétré.
Il peut tout raconter... mais seulement par deux biais.


Silhouettes 776667 180
En littérature, on peut s'ébattre dans des descriptifs et s'étirer dans des états d'âme. On peut se permettre les digressions philosophiques, décrire des scènes d'action, errer dans notre style pour en expérimenter toute la dimension... La palette est infinie et tolère toutes les folies.

La pièce de théâtre, elle, repose entièrement sur deux vecteurs : la psychologie des personnages, et la qualité des dialogues.
Difficile de faire passer des informations autrement que par la bouche ou l'attitude de vos héros. Ils doivent porter à eux seuls l'intrigue, la transmettre par des moyens limités, et la faire avancer par leur seule volonté.

Typewriter 801921 180
L'exercice est donc extrêmement formateur, et en fait...
je crois que tous les auteurs devraient s'y essayer !
Ecrire une pièce,
c'est passer des heures sur la psychologie de ses personnages,
parce que sans elle, les scènes ne seront plus que des coquilles vides.
Ecrire une pièce,
c'est peaufiner, acérer, développer ses dialogues
sans qu'ils ne deviennent blablas indigestes ou échanges décoratifs.
En fait, écrire une pièce,
c'est travailler à fond deux aspects seulement de la narration...
et ne pouvoir compter que sur eux.

C'est passionnant.


J'adore me frotter à toutes les formes d'écriture.
L'école du scénario m'a enseigné la technicité de la narration.
Celle de la littérature m'a appris à maîtriser les dangers de la liberté.
La dramaturgie me contraint à explorer plus avant la psychologie humaine,
et à concentrer toute mon histoire en un seul vecteur : la parole.

Je pense que je m'essaierai sûrement à la poésie ou la chanson ensuite, histoire de compléter ma palette.

C'est merveilleux d'être auteur.
Tant d'histoires à raconter, et tant de supports pour les narrer.
On peut passer sa vie entière à créer sans jamais se répéter.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 05/07/2016