Planning 1er trimestre 2017


Un auteur, ça fait quoi de ses journées ?
Où et comment dépense-t-il son énergie ? Quels sont ses tâches et défis ?
Découvrez chaque trimestre le planning de mes activités,
pour mieux comprendre ce qu'implique ce métier.

CÔTÉ LITTÉRATURE


La maison d'édition Readiktion attend L'Ascenseur pour le 15 janvier :
Il s'agit de mon premier roman à choix multiples, avec lequel j'ai découvert de nouveaux défis de construction et de créativité. Cette oeuvre m'aura donné tellement de fil à retordre qu'à un moment, j'ai songé à laisser tomber !
Finalement, je suis heureuse d'avoir tenu bon et de pouvoir la présenter.


Les Editions Hélène Jacob attendent le tome 2 des Enfants de Pangée pour le 18 mars :
Ce second volet est exigeant, car il constitue le pivot de la trilogie.
Action intensifiée, révélations fracassantes, ajout de nouveaux personnages...
Je dois veiller à garder le rythme et la concentration car les semaines filent vite !


Short éditions réclame davantage d'histoires courtes :
Leurs distributeurs d'histoires connaissant un succès grandissant, j'aspire à multiplier les propositions de textes pour être davantage présente dans leur catalogue.
Nouvelles inédites ou extensions de mes romans : les idées ne manquent pas !
Une autre forme d'écriture, un autre défi de productivité et de renouvellement.

 

CÔTÉ COMMUNICATION


Les auteurs d'aujourd'hui ne peuvent plus se contenter d'écrire.
Pour exister, il leur faut assumer un gros travail de marketing.

 

La sortie du tome 1 des Enfants de Pangée est prévue le 6 février :
Une longue liste d'actions à mener m'attend déjà : concours, teasers, infos exclusives, démarchage de chroniqueurs, extensions transmedia...
Je dois plancher sur une stratégie de communication faisant monter la sauce et attirant l'attention des lecteurs, noyés par les flots de tout ce qui existe déjà.
C'est l'aspect le plus difficile de ce métier. A côté, écrire est une promenade de santé.


Multiplication de mes réseaux sociaux :
Je suis déjà présente sur Facebook et Twitter, où je dois redoubler d'inventivité pour continuer à susciter l'intérêt.
Mais pour élargir mon lectorat, il me faut aller le chercher là où je ne suis pas.
J'ai donc pour projet de créer un compte Instagram afin de partager mon quotidien d'auteure en images.
J'aimerais également alimenter une chaîne Daily motion, afin de rendre mon métier plus vivant !

 

CÔTÉ FINANCEMENT


C'est le troisième pilier du métier d'auteur... un pilier très chronophage et énergivore.
Les auteurs ne sont que très peu rémunérés pour leur travail, et ne disposent d'aucun revenu fixe. Aucun statut officiel de professionnel, aucune aide sociale hormis le RSA : ils doivent se débrouiller seuls pour parvenir à (sur)vivre de leur plume.
Il leur faut donc faire preuve de beaucoup d'opiniâtreté et de ressources pour financer leur métier.
Un véritable paradoxe quand on sait à quel point le public est en demande de toujours plus de livres, toujours plus de séries, toujours plus de films...


Renouvellement auprès du CNL :
Le Centre National du Livre octroie des bourses aux auteurs confirmés ayant déjà publié à compte d'éditeur, et dont les projets littéraires justifient un soutien. Je leur ai soumis un premier dossier il y a quelques mois mais je n'entrais pas exactement dans leur cadre. Avec la sortie du tome 1 des Enfants de Pangée, la donne change. Je vais pouvoir refaire une demande pour pouvoir écrire les deux prochains opus, déjà commandés par mes éditeurs, dans des conditions de travail décentes.

Résidences d'auteurs :
Elles constituent pour ainsi dire la seule source de revenus complémentaires aux droits d'auteur.
Mais les places sont chères. Très chères.
Il faut monter des dossiers de présentation lourds et exigeants, faire preuve d'une grande movitation, proposer des projets d'animations...
Candidater demande beaucoup de temps, et le retour sur investissement est souvent nul.
Mais si je n'essaie pas...


Recherche de mécènes :
De tous temps, les auteurs ont eu besoin de protecteurs pour continuer à produire.
Leurs conditions de travail n'ont pas changé.
Je vais donc tenter la voie du crowdfunding, en invitant mes lecteurs à devenir mes mécènes et en leur proposant des cadeaux en retour.
Je compte également monter des dossiers de partenariat en direction de personnalités ou entreprises susceptibles d'être intéressées par ma plume.
Qui sait ? Peut-être aurai-je une bonne surprise...

 

CÔTÉ SCÉNARIO


Jusqu'ici, c'est mon activité de scénariste qui me permettait de survivre.
Les diverses options décrochées auprès de producteurs ont financé mon activité durant ces trois dernières années.
Mais à l'aube 2017, je n'ai plus aucun contrat en vue et plus du tout l'envie de compléter le catalogue de projets déjà existants.


En à peine trois ans, j'ai élaboré :
- 8 concepts de séries télévisées
- 4 propositions d'unitaires
- 4 projets de longs-métrages

J'avoue être usée par les perpétuels refus des sociétés de production qui, malgré des critiques dithyrambiques, préfèrent attendre la perfection et refusent d'investir sur un travail de collaboration afin d'affiner les propositions que je leur adresse.

Je vais donc arrêter de travailler gratuitement et renoncer à répondre à des appels à textes qui ne sont jamais rémunérés et ne débouchent qu'exceptionnellement sur une option.


Le seul projet sur lequel je travaillerai peut-être... ce sera l'adaptation cinématographique de La 3e guerre.
Mais cela dépendra de l'évolution financière de ma situation, car il est possible qu'il me faille abandonner l'écriture pour lui préférer un autre métier à temps plein... L'avenir nous le dira.

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

cyrille marais
  • 1. cyrille marais (site web) | 28/12/2016

Pour une info, c'est une info. Etre auteure ... surtout ... be Stephanie Writer chef ... montre que le planning est chargé et loin, très loin d'un long ruisseau paisible des Andes. Mais où sont tes vacances steph ?

Mais oui, pour avoir des vacances, il faut des congés payés, c'est à dire de la tune sans rien faire. Déjà que d'en avoir est chose acrobatique pour un auteur, j'espère que certains jours "payés" t’octroient un repos mérité.

Plein de courage et d'applaudissement pour cette chronique sympa et utile.

Mille bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

stephaten

Merci beaucoup pour tes encouragements cher collègue ! L'écriture est un Everest qui n'en finit jamais, faut aimer la grimpette ! ;). Meilleures pensées et vives amitiés à toi ! :)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 27/12/2016