Lire un scénario


Vous adorez regarder des séries télévisées ou aller au cinéma. Vous vous délectez de ce que vous ont concocté les scénaristes, vibrez devant l'évolution des personnages et de l'intrigue, et vous renouvelez régulièrement l'expérience pour faire le plein d'émotions et de divertissement.

Mais avez-vous déjà lu un scénario ? Savez-vous à quoi il ressemble ?

A la fois document de travail pour plusieurs corps de métiers et histoire à part entière, le scénario répond à un cahier des charges drastique, tant sur le fond que sur la forme.

Découvrez de quoi il est fait, pourquoi il est intéressant d'en lire, et comment il faut vous y prendre si vous en avez l'occasion.

LE SCENARIO EST UN OUTIL


Lorsque vous regardez un film ou une série télé, dites-vous bien une chose : tout ce que vous voyez à l'écran, et tout ce qui s'y dit, a été pensé et écrit par le scénariste.
Le réalisateur y ajoute bien sûr son propre travail : des effets spéciaux, la mise en scène (mouvements des comédiens, mouvements des caméras...), le choix des images est entièrement le sien. Mais ces images prennent appui sur les "séquences" (on ne parle de "scènes" qu'au théâtre), qui composent le scénario.

Un scénario est donc la version écrite, intégralement déroulée sur le papier, du film que vous regardez. Séquence après séquence, dialogues après dialogues.

Un scénario se compose de deux éléments :
- des descriptions (beaucoup plus développées qu'au théâtre), sur le décor, sur le ton des personnages, et sur les actions qui jalonnent la séquence
- les dialogues (y compris ceux des personnages "absents", comme dans le cas d'une conversation téléphonique)

Un scénario ne contient jamais :
- les pensées des personnages : toutes les informations doivent passer par leur attitude, leurs actes, ou leurs mots. Certains scénarios ont recours à la voix off, mais c'est un exercice difficile qui doit être manié avec beaucoup de précaution, et être justifié.
- les longs descriptifs d'ambiance : tout ce qui est "littéraire" est à bannir. Un scénario doit être clair, concis et efficace. C'est d'abord un outil de travail.

Il s'agit donc d'une forme de narration très différente du roman, tout en constituant pourtant, à part entière, le déroulé d'une histoire, avec tout ce qui est censé la composer : émotions, rebondissements, thématiques, rythme, etc...

Sa présentation se décompose comme suit :

1. INT/JOUR - MAISON DE NINA - CHAMBRE

Le numéro est celui de la séquence. Généralement, on change de séquence à chaque fois qu'on change de lieu.
"INT" signifie "intérieur", en opposition à "EXT", et permet au réalisateur et à ses techniciens de savoir dans quelles conditions ils tourneront.
"JOUR", en opposition à "NUIT", permet de mieux saisir la temporalité de l'histoire : lorsque vous regardez le film, l'image vous donne l'information tout de suite, mais lorsqu'on lit un scénario, cela permet de comprendre combien de temps s'est déroulé par rapport à la séquence précédente.
Le lieu : élément vital pour l'organisation du tournage, afin de réunir toutes les séquences qui se tourneront dans un lieu identique. On ne tourne jamais un film dans l'ordre chronologique de ses séquences, mais en fonction de ses unités de lieux.

Pourquoi lire un scénario ?


La plupart des spectateurs n'ont jamais lu de scénarios (au passage, on devrait dire scenarii, mais "scénarios" est désormais admis).
Il est vrai que peu d'entre eux sont disponibles à la vente, et il faut reconnaître également que leur lecture est plus fastidieuse que celle d'un roman... du moins au début, quand on n'y est pas habitué.

Et pourtant, il est très intéressant d'en lire un de temps en temps, pour plusieurs raisons :

- d'abord parce que cela vous permet ensuite, lorsque vous regardez un film ou une série télé, de prendre conscience de l'importance du scénariste. La majeure partie du temps, on vous cite des noms de réalisateurs, d'acteurs, voire de producteurs, pour vous vendre une histoire. Mais qui parmi vous, peut citer des noms de scénaristes ?... A mon avis, pas grand monde. Prendre conscience du travail qu'il a effectué, de la créativité qu'il vous offre, c'est aussi l'en remercier.

- ensuite parce que diversifier ses expériences de lecture, c'est mieux appréhender l'impact qu'ont la création et la fiction sur nous. Lorsque vous lisez un scénario, vous démystifiez un peu l'histoire, et soudain, toutes les ficelles narratives vous sautent aux yeux ! Vous apprenez à comprendre comment votre cerveau fonctionne, comment les images vous impressionnent, et comment vos émotions sont manipulées. Lire un scénario, c'est un peu comme vous faufiler dans les coulisses d'un spectacle : vous entrez en contact avec la "vérité".

- enfin, parce qu'il est toujours amusant et étonnant de découvrir la diversité des formes de narration. Il y a les nouvelles, la poésie, les pièces de théâtre, les romans... et il y a les scénarios. Toutes ces formes d'histoires peuvent être lues, et ne demandent d'ailleurs que cela. Le scénario, pour l'instant, fait office de pestiféré, mais vous savez à présent ce que sa lecture pourrait vous apporter.

 

Comment lire un scénario ?


Si mes quelques arguments vous ont donné envie de vous lancer, préparez-vous à l'expérience.

D'abord, attendez-vous à devoir travailler avec le scénariste.
Les descriptions étant peu nombreuses, et non littéraires, votre cerveau et votre imaginaire vont devoir s'activer. Vous allez devenir en quelque sorte, votre propre réalisateur, en construisant vous-même les images et l'ambiance à parti des indications données.
Contrairement aux narrations littéraires, il vous faudra prendre le temps de penser, plutôt que d'avaler goulûment. Il vous faudra imaginer pour vous immerger, visualiser ce qui est écrit pour créer votre propre bulle. Lire un scénario vous obligera à ralentir, à savourer... C'est un exercice passionnant qui fait de vous un créateur en même temps qu'un consommateur.

Ensuite, accordez-vous le temps de vous habituer au découpage en séquences. Pendant les premières pages, vous serez gêné par cette façon brutale de passer de lieux en lieux, mais très rapidement, vos yeux s'habitueront, et vous finirez par ne même plus le voir. Vous passerez de séquences en séquences comme un pro, en avalant l'histoire comme si vous la voyiez défiler sous vos yeux.

Enfin, mémorisez bien les noms des personnages, pour les situer plus aisément dans les dialogues. Plus que toute autre forme de narration, le scénario fait reposer l'histoire sur ceux qui l'animent. Les personnages sont les piliers de l'intrigue. Il faut donc leur accorder une attention toute particulière.

 


Voilà, vous savez l'essentiel sur les scénarios et la lecture qu'ils vous proposent.

Je pense que nous devrions tous en lire de temps en temps, parce que l'exercice est aussi formateur qu'amusant. Spectateurs ou auteurs, nous avons tous beaucoup à apprendre de ce type de lecture...

Si vous souhaitez découvrir un exemple, je vous invite à lire l'épisode-pilote d'une série d'action en projet : "Remparts". Vous y découvrirez comment on caractérise des héros, comment on pose les jalons d'un univers, et comment on tente de créer l'addiction. Pour faciliter la lecture, la présentation a été assouplie, et j'ai accordé un soin particulier aux descriptions.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poster en commentaires, j'y répondrai bien volontiers.

Joyeuse découverte, et n'oubliez pas : l'imaginaire nous nourrit, il faut l'alimenter !

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 07/10/2016